Créer c’est résister, c’est rendre visible

TROUVER DES RESSOURCES EN SOI

Quel est le processus de l’art-thérapie ?

L’art-thérapie est une méthode qui utilise l’art au service du soin, c’est à dire les effets de l’Esthétique et de l’Art afin de valoriser le potentiel et les capacités d’une personne rencontrant des difficultés.
L’objectif principal est d’apporter un mieux-être à la personne accompagnée et ainsi l’aider à devenir actrice de son soin, dans le respect et la dignité.

Cette démarche va être soutenue par la saveur que l’Art apporte dans nos vies, autant dans la contemplation que dans la pratique artistique.
Les dominantes s’orientent vers tous les arts : arts plastiques (dessin, peinture, modelage, photos…), chant, écriture, calligraphie, danse, théâtre, musique…
Les séances sont individuelles ou collectives (cellule familiale, couple, fratrie, amis…) et ouvertes à tous (enfants, adolescents, adultes et séniors).

La stratégie :

  • Engager le corps vers un bien-être physique :
    ressentis, structure corporelle, élan, poussée, émotions
  • Engager l’esprit vers un bien-être mental :
    estime de soi, confiance, mémoire, apprentissage, psycho-affectif, sentiment…
  • Dynamiser le relationnel vers un bien-être social :
    favoriser l’expression, la communication, la relation…
  • Agir sur les souffrances et les difficultés qui pénalisent l’équilibre sanitaire et existentiel :
    – Anxiété, angoisse, stress, dépression, burn-out…
    – Deuil, étapes de vie, changements brutaux…
    – Maladie, handicap, douleurs…
    – Blessures de vie, addiction, anorexie…

L’art-thérapeute connaît et valorise les différents mécanismes humains impliqués dans la pratique artistique pour apporter de la saveur existentielle et améliorer la qualité de vie.


Quels sont les bienfaits de l’art-thérapie ?

L’art-thérapie est indiquée dans de nombreuses situations pour accompagner la personne à aller mieux. Elle s’inscrit dans une orientation positive pour trouver des solutions et des ressources.
Quelques exemples :
– Retrouver l’envie en favorisant les ressentis
– Apaiser les tensions et les douleurs (physiques et psychiques)
– S’impliquer et s’engager dans un projet artistique et thérapeutique pour soi
– Être valorisé, retrouver confiance en soi, en l’autre et en l’avenir
– Améliorer la qualité de vie
– Apporter de la saveur pendant et après la séance
– Remobiliser les capacités préservées


Quel est le déroulé d’une séance ?

La séance dure entre 45 minutes et 1H30.
Elle suit un rythme respectant la temporalité de chacun.

Chaque séance est séquencée de la façon suivante :

  • un temps d’accueil consacré aux échanges (problématiques, objectifs, solutions, travaux mis en place…)
  • un temps de pratique artistique
  • un temps de bilan et projection (mise en place du plan d’accompagnement de soins, suite de prise en soin…)

L’accompagnement peut nécessiter plusieurs séances selon les besoins de la personne. L’art-thérapeute définit un protocole défini afin d’optimiser les effets et bienfaits.

Dès la 1ère séance, une ou plusieurs activités artistiques adaptées sont proposées et les objectifs sont établis ensemble.

Thérapie active

La séance d’art-thérapie consiste à “acter” les émotions et le ressenti. La personne est active, contrairement à d’autres formes des thérapies complémentaires dont la personne est passive. Puis, si elle en ressent le besoin, les mots peuvent compléter ce processus de lâcher-prise. 

L’art et ses bienfaits P. Lemarquis, B. Cyrulnik, L’Art qui guérit

L’activité artistique permet de stimuler les sens, en particulier la vision, le toucher, l’odorat ou l’ouïe, et permet à la personne qui la pratique de développer les pensées, sa sensibilité, la compréhension de soi et de son entourage. Elle permet aussi d’améliorer la capacité ou le désir de communiquer, de comprendre. Les relations avec autrui sont donc automatiquement plus harmonieuses et il est plus aisé d’affronter la vie au quotidien.

Amélioration de la santé physique

L’art réduit le stress, améliore la confiance en soi et possède plusieurs vertus thérapeutiques. En effet, grâce à l’équilibre qu’il rétabli, la pratique d’une activité artistique a une influence positive sur la motricité, ainsi que sur les problèmes de santé tel que le diabète et les maladies cardiaques, la dépression, dépression due à l’âge, l’insomnie ou toute autre forme de mauvaise santé, en complément de la médecine traditionnelle ou lorsque cette dernière n’a plus de solution.

Les activités artistiques conviennent très bien pour un accompagnement complémentaire pour stimuler la motricité après un cancer, une maladie psychosomatique, ou un accident AVC.

Amélioration de la capacité comportementale et psychique
L’art-thérapie n’est pas seulement indiquée pour celles et ceux qui souffrent d’une maladie psychique, elle s’adresse aussi à celles et ceux qui souhaitent avancer dans leur développement personnel.

Face à la vie et ses épreuves, nous nous comportons parfois de manière « inadaptée » (crise d’adolescence, agressivité, comportement asocial, divorce, deuil, traumatisme, trouble de communication, échec relationnel). Un travail sur soi grâce à l’activité artistique permet souvent d’être plus en mesure de changer certains comportements problématiques, grâce à un ressenti plus clairvoyant sur notre propre vie.

Future mamans/ post-partum

Séances d’art-thérapie, permettent aux femmes enceintes d’apprendre des choses nouvelles et de créer des souvenirs qui témoignent d’un moment positif durant une grossesse difficile. Ces souvenirs, qui donnent une belle image de la grossesse peuvent être un élément favorisant la construction d’une bonne relation mère-enfant par la suite.

Une mère qui souffre d’un déficit d’attachement à son bébé est une mère conditionnelle. La dépression est souvent difficile à détecter car la plupart des femmes ont honte de ne pas se sentir une « suffisamment bonne » mère et cachent leur détresse durant la grossesse et après l’accouchement. Devenir mère quand on a raté le départ du train de l’amour maternel, c’est vouloir puis pouvoir sauter dans un wagon en marche. L’art-thérapie peut servir de marches pour s’accrocher à ce wagon et s’y hisser.

Traumatisme

Quand on vit un traumatisme, un schéma de pensée et d’émotions se forme dans la mémoire émotionnelle inconsciente. Des situations de la vie quotidienne peuvent éveiller des sensations associées de près ou de loin à cet événement et faire replonger la personne dans le traumatisme, ou amplifier le vécu émotionnel qui devient alors démesuré par rapport à la situation actuelle.

Cette réactivité indique qu’il est nécessaire de travailler le traumatisme.

L’art permet de toucher à cette mémoire émotionnelle pour créer de nouveaux schémas qui viennent remplacer les précédents en agissant sur les éléments conscients et inconscients de l’expérience. C’est un peu comme lorsqu’on sauvegarde un document à l’ordinateur; la nouvelle version vient modifier favorablement la précédente.

L’importance des couleurs

Chaque couleur possède son propre spectre électromagnétique et une longueur d’onde spécifique qui déclenche certaines réactions dans l’organisme humain.

%d blogueurs aiment cette page :